DB Schenker et MAN croient toujours au platooning

Alors que le groupe Daimler a abandonné les recherches sur le platooning, son concurrent MAN insiste. Le constructeur et le logisticien DB Schenker viennent de publier les résultats de leur projet-pilote.

Après sept mois et 35 000 kilomètres en conditions réelles, le projet-pilote a permis de réduire la consommation de 3 à 4 %, sans inconvénient en termes de sécurité. Le système d’accouplement électronique a fonctionné durant 98 % des kilomètres parcourus, le chauffeur n’intervenant qu’une fois tous les 2000 kilomètres. Selon les promoteurs du projet, c’est moins que ce qu’ils avaient prévu, et cela explique probablement pourquoi les chauffeurs qui ont participé au projet en sont sortis avec un sentiment général de confiance envers la technologie du platooning. Ayant roulé avec des distances inter-véhicule de 15 et de 21 mètres, ils opteraient aujourd’hui pour des distances de 10 à 15 mètres, ce qui permettrait de réduire encore la consommation de carburant.

A l’issue du test, DB Schenker est persuadé que le platooning pourrait convenir à 40 % de ses kilométrages. Reste à voir si les investissements à consentir pour y parvenir seraient justifiés par rapport aux bénéfices attendus. Le projet-pilote a coûté 1,86 million d’euros, apportés par le sparticipants et le ministère fédéral allemand des Transports et de l’Infrastructure numérique.

lisez aussi

Événements à venir

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Alors inscrivez-vous dès maintenant!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo