L’UBT attire l’attention sur la ‘pause-pipi’

A l’occasion de la Journée mondiale des toilettes, l’UBT-FGTB tient à attirer l’attention sur la problématique de la pause-pipi. Un sujet moins anecdotique qu’il n’y paraît.

« Délais trop serrés, manque de places de stationnement sécurisées, absence d’installations sanitaires (propres) », l’UBT énumère quelques-uns des problèmes auxquels sont confrontés les chauffeurs de bus et de poids lourds. Et souligne le fait qu’aujourd’hui encore « de nombreux travailleurs du transport n’ont pas la possibilité d’aller aux toilettes quand c’est nécessaire. Parce qu’ils ne disposent pas des installations sanitaires nécessaires ou tout simplement parce qu’ils sont dans l’impossibilité de prendre une pause. » Les Livres noirs publiés par l’UBT pointent le manque de places de stationnement, le manque de sécurité et le manque de confort sur les parkings. Soit il n’y a pas d’installations sanitaires, soit elles sont payantes. Et le problème est encore plus aigu pour les femmes. Dès lors, l’UBT soutient la campagne mondiale de l’ITF (Fédération internationale des travailleurs du transport) qui vise à sensibiliser le monde à ce qui est un droit élémentaire. Il interpelle aussi les gouvernements et les employeurs pour « multiplier leurs efforts afin de donner le temps nécessaire aux travailleurs du transport de faire leurs besoins » et demande « d’investir dans des équipements sanitaires propres et confortables. »

lisez aussi

Événements à venir

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Alors inscrivez-vous dès maintenant!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo