UPDATE Nos voisins assouplissent les temps de conduite

Il était temps… nos pays voisins ont tous assoupli (un peu) les contrôles sur les temps de conduite et de repos des chauffeurs routiers.

Aux Pays-Bas, la mesure ne touche que les chauffeurs actifs dans le transport de produits de première nécessité. Il faut indiquer la raison du non-respect sur ses tickets de tachygraphe et faire référence à l’article 12 du règlement européen 561/2006. Ceci doit être fait au plus tard après être arrivé dans un lieu approprié à la pause obligatoire. Ne pas attendre d’être contrôlé, donc. TLN conseille de conserver ces justificatifs pendant 28 jours avant de les remettre au bureau.

Au Grand-Duché de Luxembourg, l’exemption est valide jusqu’au 17 avril prochain.

En Allemagne, les exceptions aux temps de conduite et aux périodes de repos s’appliquent jusqu’au 17 avril. La durée de conduite journalière peut être portée à 10 heures, cinq fois par semaine au maximum. Un chauffeur peut prendre deux repos hebdomadaires réduits consécutifs s’il prend au moins deux repos hebdomadaires normaux au cours de chaque période de quatre semaines consécutives et si la compensation des deux repos hebdomadaires réduits est prise avant le repos suivant.

En France, la durée de conduite journalière peut être portée à un maximum de 10 heures par jour ou de 11 heures par jour deux fois par semaine. La durée de conduite hebdomadaire est portée à un maximum de 60 heures par semaine et de 122 heures pour deux semaines consécutives, pour autant que ces augmentations soient conformes aux dispositions réglementaires sur le temps de travail et les périodes de repos applicables aux chauffeurs.

lisez aussi

Événements à venir

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Alors inscrivez-vous dès maintenant!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo