Temps de conduite : assouplissements supplémentaires

A mesure que le temps passe, de nouveaux pays assouplissent les contrôles en matière de temps de conduite et de repos, à l’exception notables des pays voisins de la Belgique. En Belgique, la mesure est prolongée.

En Belgique, trois points précis de la règlementation sont assouplis, mais uniquement pour les chauffeurs qui transportent des marchandises considérées comme essentielles (nourriture, médicaments,  : le temps de conduite hebdomadaire maximal peut passer de 56 à 60 heures et de 90 à 96 heures par période de deux semaines, et il est possible de reporter son temps de repos hebdomadaire. Cette mesure vient d’être prolongée jusqu’au 31 mars à 23h59, et il faut toujours mentionner la cause du non-respect des règles théoriques sur le ticket imprimé par le tachygraphe.

Les pays suivants ont également assoupli les contrôles : Autriche (jusqu’au 14 avril), Danemark, Norvège (jusqu’au 12 avril), République Tchèque (jusqu’au 15 avril) et Suède (idem). On constate qu’aucun des pays voisins de la Belgique n’a suivi le mouvement…

A noter également : même si le transport routier reste possible vers la Roumanie, les chauffeurs en provenance de 15 pays (dont la Belgique) doivent respecter 14 jours de quarantaine avant d’entrer dans la pays.

lisez aussi

Événements à venir

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Alors inscrivez-vous dès maintenant!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo