Featured Video Play Icon

[VIDEOCALL] Heures supplémentaires pour ODTH : « Les Chinois attendent leurs bières belges »

 ODTH First Class Logistics fait face à la crise du coronavirus avec la tête haute. Avec un taux d’absence de 12 à 15 %, le personnel du prestataire logistique, qui possède des succursales à Rumst et Willebroek, preste des heures supplémentaires. « Le grand point positif est que nous comptons cette semaine quatre nouveaux clients, des multinationales bien connues. En ces temps difficiles, ils voient désormais les atouts de la logistique en Flandre », déclare Veroniek De Mulder, CEO.

Dans l’appel vidéo, Veroniek De Mulder parle des semaines qui ont suivi l’apparition du coronavirus. Notre credo aujourd’hui, c’est la continuité du ‘business as a social service’. Nous ressentons un réel sentiment de fierté et une certaine responsabilité. Nous sommes aujourd’hui des logisticiens à part entière. »

Augmentation du volume de bière

« À Rumst, nous gérons aujourd’hui un centre de distribution Benelux pleinement opérationnel pour un certain nombre de marques. Les employés y font actuellement pas mal d’heures supplémentaires. À Willebroek, où nous disposons d’un centre import/export pleinement opérationnel, nous constatons une certaine augmentation des stocks. Les Chinois, pour qui la situation s’améliore progressivement, attendent, entre autres, de la bière belge. Nous remarquons une certaine croissance des volumes. Nous constatons aussi un renforcement de la clientèle existante, de sorte que le marché belge est toujours approvisionné », déclare Veroniek De Mulder.

« Élément très important : un certain nombre de nouveaux clients voient désormais les atouts de la logistique en Flandre, le début de nouvelles collaborations donc. Rien que cette semaine, nous en avons déjà quatre, tous sont des acteurs multinationaux. »

12 à 15 % d’absence

Dans tout le groupe ODTH, je constate de nombreuses absences. Veroniek De Mulder : « C’est principalement dû à notre politique très stricte de prévention et de bien-être. Les personnes qui ne se sentent pas bien ou qui ont des personnes à charge sont autorisées à rentrer chez elles en toute flexibilité. Cela signifie que d’autres prestent des heures supplémentaires. Je ne peux que conclure que chacun ici prend ses responsabilités, en rentrant chez lui, ou en prestant des heures supplémentaires si nécessaire. Je ne peux donc qu’être reconnaissante et, une fois de plus, très fière d’être un acteur logistique », conclut-elle.

Regardez l’intégralité de l’interview :

lisez aussi

Événements à venir

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Alors inscrivez-vous dès maintenant!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo