18 tracteurs lituaniens confisqués à Geluwe

Ce week-end, un action de contrôle grande échelle a été menée dans une entreprise de transport lituanienne à Geluwe. Simultanément, deux camions de la société ont également été contrôlés à Houthalen. L’action a abouti à la mise sous séquestre de 18 camions.

Selon divers journaux régionaux, il s’agissait de RV Transport, la branche belge d’un transporteur lituanien. RV Transport annonce qu’il possède une flotte de 1300 véhicules, répartis entre ses différentes filiales dans 12 pays, dont la Belgique. Lorsque l’entreprise s’est installée à Geluwe en 2016, elle avait déjà suscité l’opposition des voisins, agacés par les allées et venues des camions. Les chauffeurs logeaient dans une maison privée qui avait été transformée en dortoir. Lorsqu’ils prenaient leur repos durant le week-end, ils causaient régulièrement des nuisances dans le voisinage, ainsi qu’à la sortie de l’autoroute A19 à Beselare. Les véhicules étaient parqués sur la piste cyclable, et les chauffeurs laissaient beaucoup de déchets derrière eux. Un certain nombre de plaignants ont assimilé ce parking de Beselare à un camping.

« Lorsqu’un article à ce sujet est paru dans la presse, les véhicules ont immédiatement été déplacés vers d’autres endroits. Cependant, lors de contrôlesque la police routière fédérale de Flandre occidentale avient déjà effectués , cette société avait déjà attiré notre attention pour diverses infractions, notamment au tachygraphe, au limiteur de vitesse et au contrôle technique des véhicules », explique le porte-parole de la police fédérale.

Début juin, la police routière fédérale avait déjà contrôlé 11 camions de l’entreprise. Ils avaient tous été immobilisés en raison, entre autres, d’infractions relatives au calibrage du tachygraphe et de fraude au contrôle technique. La société avait déjà été forcée de verser 40 000 euros en perception immédiate. L’action menée samedi dernier était toutefois d’une toute autre ampleur, puisque la police routière fédérale de Flandre occidentale a travaillé avec l’inspection du travail, la police judiciaire de Flandre occidentale, l’inspection du logement et le département de l’environnement de la zone de police Arro Ypres. Tous les tracteurs présents à Geluwe ont été contrôlés, pendant que la police routière fédérale effectuait des contrôles sur des camions de la société parqués à Houthalen. 25 employés (mécaniciens et chauffeurs) ont été interrogés, dont des Biélorusses, des Ukrainiens et des Kirghizes. Cette fois, les contrôles n’ont pas seulement porté sur les infractions des camions eux-mêmes, mais aussi et surtout sur diverses fraudes et infractions au droit pénal social, sur les conditions de vie du personnel et sur des infractions à la législation environnementale. Il a été vérifié, entre autres, si les employés recevaient le salaire auquel ils avaient droit. Sur la base des premières constatations, l’inspecteur du travail a décidé de placer 18 camions sous séquestre (16 à Geluwe et 2 à Houthalen). Une voiture de service a également été immobilisée. Ces saisies sont basées sur des infractions au droit pénal social. La partie résidentielle des bâtiments de l’entreprise a été déclarée inhabitable. L’enquête sera poursuivie par l’auditorat du travail de Gand.

lisez aussi

Événements à venir

Ontvangt u onze wekelijkse newsletter nog niet? Schrijf u dan nu in!

  • Dit veld is bedoeld voor validatiedoeleinden en moet niet worden gewijzigd.
transport media logo