Protection contre l’incendie : les utilisateurs choisissent une protection plus active

« La principale tendance en matière de protection incendie des entrepôts est l’influence croissante des compagnies d’assurance. Les propriétaires et les utilisateurs de bâtiments industriels, d’entrepôts et de bureaux investissent de plus en plus dans la sécurité passive et active », explique Dirk Lemaire, chef de projet chez Studiebureau Vangheluwe. Il gère les projets de construction de la conception à la réalisation.

Il est rejoint par Sylvia Roels, directrice de Winlock Systems, spécialiste des portes coupe-feu et des compartiments résistants au feu. Elle souligne que certains assureurs spécialisés, par exemple, offrent une couverture très étendue. Cependant, ils ont des exigences très élevées dans le domaine de la protection contre les incendies. « C’est particulièrement le cas de la compagnie américaine FM Global. De plus en plus de nos clients industriels optent pour une police d’assurance complète. »
« Les assureurs ne se contentent pas d’examiner les caractéristiques générales d’un bâtiment, mais fixent également leurs exigences en fonction des caractéristiques spécifiques du bâtiment et des activités qui s’y dérouleront. En outre, FM Global impose parfois l’utilisation de matériaux approuvés par eux. Un exemple bien connu est un type spécifique de sprinkler à débit plus élevé et qui porte jusqu’à deux couches de profondeur dans les rayonnages. Pour déterminer ces exigences, FM Global procède elle-même à des expériences sur les produits. Dans leurs estimations, ils tiennent également davantage compte du coût des interruptions de production et des dommages éventuels causés par les extinctions elles-mêmes. Je dois dire qu’en tant que chef de projet, je trouve très utile de travailler avec leurs experts car ils aiment partager leurs connaissances », déclare Dirk Lemaire.

La législation reste la base

Lors de la conception d’un entrepôt, la base reste les dispositions légales qui figurent à l’annexe 6 de l’arrêté royal sur les normes de base en matière de prévention contre l’incendie et l’explosion. Dirk Lemaire : « Il existe un certain nombre de solutions types. Cela permet de choisir une solution sans faire de calcul complet. Si cela n’est pas possible, il faut calculer la charge calorifique par bâtiment. Sur cette base, on peut, par exemple, calculer la taille maximale de chaque compartiment. Un facteur important est la présence de sprinklers. S’ils sont fournis, le compartiment peut être considérablement plus grand. Il s’agit donc d’un équilibre entre la charge calorifique, la structure du bâtiment, mais aussi l’environnement. Toutes les entreprises ne disposent pas toujours du terrain à consacrer à des bassins d’eau, des réservoirs ou des stations de pompage pour les sprinklers. »
Ces calculs ont également un impact sur la structure du bâtiment. Le béton est plus résistant au feu et est donc plus souvent privilégié. « Mais il présente l’inconvénient d’être moins facile à adapter par la suite. Alors que l’acier l’est », ajoute Dirk Lemaire.
Des installations spéciales sont également nécessaires pour les locaux techniques – tels que les cabines à haute tension – et pour le stockage de marchandises dangereuses. Dans ce dernier cas, le bâtiment doit également être équipé pour l’élimination des substances toxiques en cas de fuite et pour l’eau en cas d’incendie.

Compartiment

En prévoyant des murs dans l’entrepôt, l’architecte peut diviser le bâtiment en compartiments. Il est possible de fermer les connexions entre ces zones lors d’un éventuel incendie. Sylvia Roels : « Winlock offre un large éventail de possibilités. Chacun de ces produits peut être combiné avec des barrières de rétention pour la collecte des eaux d’incendie et avec des versions anti-effraction et insonorisées. Les concepteurs peuvent également les utiliser comme élément fonctionnel. Cela reste l’approche la plus fréquente. En cas d’incendie, la fermeture des portes est garantie conformément à la nouvelle réglementation CE. La sécurité des personnes passe toujours avant tout. »

lisez aussi

Événements à venir

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Alors inscrivez-vous dès maintenant!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo