Brexit : les transporteurs tirent la sonnette d’alarme

33 associations représentant l’industrie du transport routier en appellent aux deux principaux négociateurs du Brexit à parvenir rapidement à un accord. Dans une lettre ouverte, ils estiment qu’un accord est toujours possible pour sauvegarder leurs intérêts… et ceux des consommateurs britanniques et européens.

“Prolonger encore la période de transition n’est pas une solution. Nous pensons qu’il est possible et indispensable de parvenir à un compromis solide sur le transport routier dans le cadre d’un accord global sur le Brexit”, insistent les signataires (parmi lesquels la Febetra et l’IRU), qui rappellent que 2.3 millions de poids lourds passent chaque année le Channel. L’enjeu est évidemment de protéger le libre flux des marchandises et des poids lourds entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni, tout en permettant un trafic de transit non soumis à des autorisations de transport ou à des quotas. Sans un tel accord, ce sont à la fois les transporteurs européens et britanniques qui subiraient une hausse des coûts et une baisse de la vitesse commerciale, mais ce sont également des chaînes d’approvisionnement complètes qui seraient rompues, au détriment des consommateurs, rappellent les 33 signataires.

lisez aussi

Événements à venir

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo