Carrier Transicold présente un système de refroidissement électrique autonome

Carrier Transicold présente le Vector eCool, son premier système de refroidissement entièrement autonome et électrique pour semi-remorques. En plus des groupes frigorifiques électrique Vector HE 19 ou Vector 1550 E déjà connus, le système comprend un système de récupération d’énergie à l’essieu.

Ce système a été testé pendant des années. “Nous avons commencé les essais en 2014 en collaboration avec Twan Heetkamp à Venlo. Nous avons acquis beaucoup d’expérience et nous avons maintenant plus de 40semi-remorques qui roulent avec ce système dans le Benelux. La version 3 est maintenant débarrassée de toutes les maladies de jeunesse, de sorte que nous pouvons maintenant l’introduire plus largement sur le marché”, nous explique Giel Verkamman, directeur général Benelux chez Carrier Transicold.

Le Vector eCool combine les groupes frigo Vector HE 19 et Vector 1550 E avec la technologie électrique E-Drive™ qui stocke et réutilise l’énergie. L’un des trois essieux récupère l’énergie cinétique et génère de l’électricité qui est stockée dans une batterie qui peut faire fonctionner le groupe de refroidissement. “Cette boucle crée un système totalement autonome sans émissions directes de dioxyde de carbone ou de particules”, explique Verkamman.

Quand le groupe frigorifique fonctionne sur batterie, le système de gestion de l’énergie se met automatiquement en marche dès que la charge de la batterie atteint un certain niveau et remplit certaines conditions ; le générateur charge alors la batterie afin que la pleine capacité de refroidissement soit toujours disponible. Le système eCool peut également être connecté au réseau électrique si la semi-remorque est garée. Il recharge alors en quatre heures. En cours de route, le pack de batteries se recharge avec l’énergie générée par les essieux et l’énergie cinétique générée au freinage. L’ensemble du système est plus léger qu’un groupe traditionnel diesel avec un réservoir plein, mais il est plus cher. “Le prix d’achat est beaucoup plus élevé, mais les frais de fonctionnement et de réparation/entretien sont beaucoup moins élevés. Vous n’utilisez plus de diesel pour alimenter le moteur, les pièces électriques nécessitent peu d’entretien et les intervalles d’entretien sont beaucoup plus espacés”, poursuit M. Verkamman.

lisez aussi

Événements à venir

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo