JLL : “L’immobilier logistique tient bon en Flandre”

Les chiffres du courtier immobilier JLL montrent que le marché de l’immobilier industriel et logistique en Flandre s’est bien porté au cours des neuf premiers mois de 2020, malgré la crise du corona. JLL souligne que les chaînes logistiques ont été revues et que les entrepôts ont été agrandis – temporairement ou non – pour créer des stocks plus importants, ce qui signifie que cette année se situera dans top-3 de la dernière décennie.

Pour l’industrie et la logistique ensemble, un volume d’utilisation de 983.000 m² a été enregistré en Flandre jusqu’à présent. Ce volume est en hausse de 6 % par rapport à la même période l’année dernière et représente 83 % du volume total enregistré dans le pays. 54% de cet espace était du semi-industriel et 46% logistique (453.000 m²), soit plus que la moyenne sur 10 ans (41%).

Logistique

Le volume de transactions pour les espaces logistiques au cours des trois premiers trimestres de 2020 est le troisième le plus élevé de la décennie, après 2011 et 2016. Le taux de vacance sur les axes logistiques en Flandre ne dépasse pas les 2 %, et il est même inférieur à 1,2 % dans les zones logistiques autour d’Anvers. Autour de Bruxelles et dans le Brabant flamand, c’est presque nul. Cela se reflète également dans les prix de location les plus élevés (+9% sur l’axe Anvers-Bruxelles et +2% sur l’axe Anvers-Gand, qui se situe au même niveau que les prix sur l’axe E313).

Le développement de nouveaux projets montre que les investisseurs et les promoteurs sont pleins d’espoir. Au total, 648.000 m² d’espaces logistiques sont en construction ou devraient être achevés dans les 12 à 15 prochains mois. Près d’un tiers d’entre eux sont développés sur base spéculative (par exemple les Ghent Logistic Campus, Genk Green Logistics et le projet Lingang à Zeebrugge). En outre, il est prévu de livrer au cours des 12 prochains mois d’importants développements sur mesure (Kühne & Nagel à Tessenderlo, Barry Callebaut à Lokeren et H. Essers à Gand).

Tendances du marché

JLL souligne notamment la demande croissante d’espaces logistiques due à la croissance du commerce électronique, ou de nouveaux emplacements en fonction de la rapidité de livraison et de la disponibilité du personnel, mais aussi de la demande accrue de distribution en ville et de livraisons sur le dernier kilomètre dans les grandes villes. Selon JLL, il existe également une tendance claire à une meilleure utilisation des sols grâce à la construction de bâtiments plus hauts et automatisés, plus de quais et un meilleur équipement technique pour l’internet et la gestion des données. Dans l’entrepôt également, une plus grande attention est accordée à un environnement de travail et de vie sain et sûr.

lisez aussi

Événements à venir

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo