Contrôle de l’arrimage : près d’un camion sur 3 a dû recharger sur place

Même si ce type d’action de contrôle vise les camions les plus ‘suspects’, le chiffre interpelle : ce mardi 16 mars 2021, cinq zones de police du Limbourg et la police fédérale, en collaboration avec le service d’inspection flamand (Vlabel), ont contrôlé l’arrimage de plusieurs véhicules. Le contrôle avait eu lieu à Diepenbeek et près d’un camion sur trois a dû être rechargé sur place.

Les services de police ont vérifié si le chargement était correctement chargé et arrimé. Ils ont également vérifié si les camions étaient en ordre techniquement et si les dispositifs d’arrimage étaient suffisamment solides et de bonne qualité. Sur les 26 camions soumis à une inspection approfondie, 7 ont dû être arrêtés car ils constituaient un réel danger. Les donneurs d’ordre ou les expéditeurs ont été appelés sur place pour remédier aux problèmes constatés avant que les camions ne poursuivent leur route.
Au total, 36 infractions ont été observées. Dans le cas de quatre camions, les marchandises n’étaient même pas arrimées du tout. Dans 16 cas, les moyens utilisés ou la position de la charge n’étaient pas suffisamment sécurisés. Dans 10 cas, la méthode d’arrimage n’était pas assez bonne pour garantir la stabilité du chargement et dans 4 cas, le véhicule n’était pas équipé pour transporter les marchandises chargées en toute sécurité.

“L’arrimage joue toujours un rôle important quand un camion a un accident. Les pertes de chargement, les camions qui se mettent en ciseau ou les camions qui se renversent… tout cela résulte généralement d’un mauvais arrimage. C’est précisément ce type d’incident qui provoque d’énormes perturbations du trafic et des pertes de temps”, explique David Punie, responsable provincial du réseau d’experts sur l’arrimage. “Avec des actions comme celle d’aujourd’hui, nous essayons de sensibiliser les chauffeurs à l’importance de l’arrimage. Les rapports officiels sont effectués aux frais de l’employeur, du mandant ou de l’expéditeur”, poursuit David.

lisez aussi

Événements à venir

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo