La Flandre autorisera 48 tonnes, pas 50

La Flandre a décidé de modifier le règlement technique afin d’autoriser la circulation de convois routiers à 6 essieux avec une MMA de 48 tonnes. Et pas de 50, regrette l’UPTR.

La Région Wallonne autorise déjà des convois à 50 tonnes de MMA depuis le 1er mai 2018. Les conditions strictes qui sont imposées, notamment en matière de charge à l’essieu, ont cependant limité l’impact de cette mesure, de sorte qu’il n’y a probablement que quelques dizaines d’ensembles routiers qui roulent effectivement à 50 tonnes. l’autre obstacle au développement des convois à 50 tonnes était l’absence de règlementation en Flandre, et c’est là que les choses sont en train de bouger. “Dans le projet qui est maintenant sur la table, on ne peut pas parler de 50 tonnes”, déclare Michael Reul de l’UPTR. “On ne parle ‘que’ de 48 tonnes, une limite qui peut être portée à un maximum de 50 tonnes, mais uniquement en tenant compte de la masse supplémentaire requise, entre autres, pour les technologies de propulsion à zéro émissions, à carburant alternatif ou pour un ralentisseur. Autant de mesures qui ne font rien gagner en charge utile.”

En Flandre, certaines conditions supplémentaires seront d’application par rapport à ce qui prévaut en Région Wallonne : par exemple, la fameuse formule-pont ne concernera pas seulement la semi-remorque mais aussi le tracteur. “C’est une mesure visant à empêcher ce que le département MOW décrit pittoresquement comme des ‘essieux-excuses’ sur la semi-remorque”, note encore M. Reul.

Le véhicule doit également être équipé de capteurs de charge à l’essieu et de capteurs pour vérifier la distance de 15 mètres par rapport aux autres véhicules d’une MTM supérieure à 7.5 tonnes. Enfin, le tracteur et la semi-remorque ne doivent pas avoir plus de quatre ans depuis leur première mise en service.

lisez aussi

Événements à venir

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo