Le marché des véhicules utilitaires légers commence l’année 2022 avec -39,1% par rapport à 2021

Après avoir résisté en 2021 par rapport à 2020, même avec une petite hausse de 1,19%, le marché des VUL s’effondre à son tour, le mois de janvier 2022 enregistrant une chute vertigineuse de 39,15% des immatriculations par rapport à l’année dernière. Une conséquence de la pénurie de pièces, ou une période de salon ratée ?

En janvier 2022, 4 370 nouveaux véhicules utilitaires légers (jusqu’à 3,5 tonnes) ont été immatriculés dans notre pays. L’année dernière, on en comptait encore 7 182, soit une baisse de 39,15 %. C’est remarquable, car jusqu’à présent, le marché des véhicules utilitaires légers a pu se maintenir dans les périodes de blocage et de pénurie de puces et autres pièces. Selon Febiac, qui a publié ces chiffres, les marques de véhicules utilitaires légers connaissent désormais elles aussi les pénuries et les retards qui en découlent.

Les véhicules utilitaires lourds ont également connu une baisse : -28,7% pour les camions et tracteurs jusqu’à 16 tonnes, et -5,1% pour les camions de plus de 16 tonnes. En revanche, le nombre de semi-remorques immatriculées a augmenté de 16,09 %.

lisez aussi

Événements à venir

Sorry, no posts matched your criteria.

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo