Pas de chaos à la frontière belgo-néerlandaise

L’entrée en vigueur des nouvelles règles liées au Mobility Package n’a pas (encore) eu pour effet de créer de gros embarras à la frontière belgo-néerlandaise. C’est du moins ce qui ressort d’une enquête express menée par le groupement Chauffeursnieuws aux Pays-Bas.

Pour rappel, c’est la directive 2020/1057 qui est entrée entre en vigueur ce matin et qui modifie les règles en matière de détachemement des travailleurs. En d’autres termes, les chauffeurs routiers auront droit au salaire minimum du pays où ils roulent, selon le principe ‘à travail égal, salaire égal’. Cette mesure est considérée par beaucoup de spécialistes comme un pilier majeur du Paquet Mobilité, mais elle va de pair avec l’obligation faite aux chauffeurs d’enregistrer tout passage de frontière dans leur tachygraphe digital. L’appareil qui permettra d’effectuer cette manoeuvre sans manipulation n’est pas encore homologué et ne fera son apparition qu’en 2023. Le chauffeur doit donc indiquer dans quel pays il entre à chaque passage de frontière, ou plus précisément lors de son premier arrêt après le passage de frontière. D’aucuns craignaient que cela ne provoque des embouteillages aux frontières, mais cela ne semble pas le cas selon Aschwin Cannoo, président de Chauffeursnieuws : « Le chaos annoncé par la fédération TLN s’est transformé en une tempête dans un verre d’eau. Depuis ce matin, nous avons interrogé les chauffeurs et sur les 205 premières réactions, aucune ne nous signale de problème entre les Pays-Bas, la Belgique et l’Allemagne. » Cannoo se réjouit de l’entrée en vigueur de la mesure, qui est selon lui importante dans la recherche d’une concurrence équitable en Europe puisqu’elle rend contrôlable les nouvelles règles relatives au détachement des travailleurs dans le transport routier.

lisez aussi

Événements à venir

Sorry, no posts matched your criteria.

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo