Crise énergétique : l’UPTR demande des mesures de soutien

La hausse du prix du diesel ne semble connaître actuellement aucune limite. Les indices de l’ITLB publiés au 1er mars 2022 montrent que le prix de revient du transport a augmenté de plus de 10% en deux mois. Selon Michael Reul de l’UPTR, il est grand temps de prendre des mesures de soutien pour les transporteurs.

Les trois fédérations ont déjà montré que le cliquet inversé n’est pas la bonne solution pour maintenir le transport à un niveau de prx abordable. Selon Michael Reul, cette opération n’est qu’un emplâtre sur un jambe de bois et n’aura aucun effet sur le prix de revient du transport : « Si le gouvernement fédéral devait réduire le niveau des accises au niveau minimum imposé par l’Europe, c’est-à-dire de 60 centimes par litre actuellement à 35 centimes, le gouvernement perdrait 2 milliards d’euros par an sans que les transporteurs en bénéficient. » Les transporteurs n’ont donc d’autre choix que de répercuter la hausse des coûts. « Cependant, les hausses de prix de la première semaine de mars n’ont pas encore été prises en compte dans le calcul de l’ITLB. L’UPTR estime qu’il est hautement nécessaire de rechercher des solutions alternatives », déclare M. Reul.

L’UPTR a, par exemple, demandé aux régions de réduire les tarifs de la taxe kilométrique. La fédération a également exhorté le gouvernement fédéral à réduire les cotisations sociales et le précompte professionnel sur les heures de disponibilité. « L’UPTR demande que les mesures les plus efficaces soient prises et que la priorité soit donnée aux préoccupations des indépendants et des PME, qui sont essentiels à l’économie belge. En cas de crise, gardons toujours à l’esprit que les meilleures décisions politiques ne sont pas nécessairement les plus populaires », déclare encore Michael Reul.

 

lisez aussi

Événements à venir

Sorry, no posts matched your criteria.

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo