Le Conseil européen recale les passages transfrontaliers à 44 tonnes

Le Conseil européen des Ministres des transports, réuni hier, n’a pas dégagé de consensus sur un aspect de la révision de la Directive Poids et Dimensions, à savoir l’autorisation d’utiliser des convois routiers de 44 tonnes entre deux pays qui les autorisent sur leur propre territoire. L’UPTR et la FEDIEX, qui suivent de près ce dossier, sont extrêmement déçues. 

Ce dossier est bloqué depuis plus de 10 ans par la France. Depuis août 2021, le Code de la route français interdit explicitement le passage de la frontière à 44 tonnes mais la révision de la Directive Poids et Dimensions pourrait l’autoriser. Cette révision a passé la rampe du Parlement européen qui a validé les orientations proposées par la Commission mais le Conseil n’a pas suivi cette position. Pourtant, la Belgique avait présenté un texte de compromis, avec l’insertion d’une clause de sauvegarde, notamment quant au risque de transfert modal inversé.

Selon Michaël Reul, Secrétaire Général de l’UPTR, il faudra maintenant voir si la Hongrie, qui hérite de la présidence tournante de l’UE, voudra faire avancer le dossier et si la position de la france évoluera après ses élections législatives. « Je relève que les fédérations françaises de transport ont aujourd’hui le même discours que nous, de quoi être relativement optimiste sur le long terme. Mais on perd du temps. Et ce temps, c’est non seulement de l’argent, mais aussi du CO2 puisqu’il faut davantage de camions pour transporter le même volume de marchandises. »

lisez aussi

Événements à venir

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo