Neotrucks, un tracteur de terminal électrique et… circulaire

Hier avait lieu au terminal à conteneurs Trilogiport de Liège la démonstration d’un tracteur de terminal électrique proposé par la marque française Neotrucks. Un véhicule original puisqu’il est basé sur un tracteur routier d’occasion entièrement reconditionné.

Le premier prototype Neotrucks a été développé en 2021. La société française est aujourd’hui passée à la fabrication en petite série et plusieurs dizaines de véhicules ont déjà été livrés aux clients. L’originalité du tracteur Neotrucks est qu’il s’agit d’un retrofit électrique. « Nous avons passé un accord avec Renault Trucks », nous a expliqué le CEO Yves Giroud. « Nous récupérons des tracteurs T en fin de contrat de leasing, généralement après quatre ans d’utilisation. Ces tracteurs sont ensuite dépouillés de toute leur chaîne cinématique et reconditionnés sur le plan mécanique dans l’usine Renault Trucks de Bourg-en-Bresse avant d’être transportés chez le carrossier Brevet qui transforme la cabine. Nous installons un siège pivotant pour le conducteur, deux vitres latérales supplémentaires à l’arrière de la cabine et une porte coulissante à l’arrière de la cabine. Il y a également une sellette élévatrice. Le chauffeur peut utiliser les portes traditionnelle mais dans la plupart des cas il utilisera un escalier pour accéder à la plate-forme, puis la porte coulissante pour s’installer au volant. » Le tracteur Neotrucks offre en outre des avantages incontestables pour le chauffeur en termes de confort de cabine, de silence et de confort de suspension.

Le moteur électrique est suffisamment puissant pour emmener un ensemble tracteur-semi à 25 km/h. Le véhicule n’est donc pas immatriculé et ne doit pas être réhomologué. Il tire son énergie de neuf packs de batteries de 20 kWh chacun qui lui donnent une autonomie de 6 à 8 heures par jour. « C’est suffisant dans la plupart des cas », estime Yves Giroud qui insiste sur la circularité de son projet puisque les éléments mécaniques sont réutilisés comme pièces de rechange par Renault Trucks.

Neotrucks vise en priorité les grands centres logistiques et les grosses entreprises de transport, davantage que les terminaux portuaires eux-mêmes car il semble assez difficile d’y déloger les tracteurs à moteur thermique. Quant au TCO, il devrait être inférieur de 15 % à celui d’un matériel similaire à moteur diesel à partir de 6 heures d’uilisation par jour sur une période de six ans.

 

lisez aussi

Événements à venir

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo