Waberer’s: 100 % charge complète

Waberer’s a créé une cellule spécifique ‘Benelux’ l’an dernier. Son responsable Remco van Staaijeren affiche de grandes ambitions dans le transport de charges complètes (et uniquement là)… et assure que tout est fait dans les règles. L’interview a lieu dans un bureau à Oosterhout, entre Breda et Tilburg. Le bureau est occupé au maximum par… deux personnes. Il ne s’agit que d’une représentation commerciale. « Le Benelux était déjà un grand marché pour nous, mais la distance avec le client était trop grande, explique Remco van Staaijeren. Nous procédons ici comme à Cologne, Münich, Paris ou Londres. Il n’y aura pas d’opérationnel. » « Les contrôleurs sont bienvenus » En international, Waberer’s ne propose que le transport de charges complètes, avec 100 % de chauffeurs hongrois (dont 20 % de sous-traitants). « Nos dispatchers ne parlent que le hongrois. Il n’est pas question de nous attaquer aux marchés nationaux, même pour faire du Belgique-Pays-Bas », assure van Staaijeren, qui pointe surtout le gros avantage que lui offre une flotte de cette taille : « Un transporteur du Benelux travaille sur une seule ligne, en aller et retour. Nous combinons les trafics de manière beaucoup plus flexible. Autre atout : 90 % de notre flotte est en grand volume, et 5 m3 de plus peuvent vraiment faire la différence. » Remco van Staaijeren réfute par contre l’étiquette de casseur de prix : « Le prix compte, mais c’est la flexibilité et la fiabilité qui font la différence. En FTL, il faut être très grand. ». Si Waberer’s est parfois moins cher pour le client, est-ce entre autres grâce à quelques ‘arrangements’ avec la législation ? van Staaijeren assure que non. Et le parking d’Opglabbeek alors ? « Nous avons été surpris du retentissement de l’opération. C’est la troisième année que nous procédons de la sorte au même endroit. Le bruit que cela a fait cette année nous a donc surpris. On nous a accusés de dumping social. Il y aurait dumping social si nous faisions du transport domestique, mais ce n’est pas le cas. En tout état de cause, les services d’inspection sont toujours les bienvenus chez nous. » En fin de compte, le seul aspect légalement contestable à l’opération était la manière dont les chauffeurs allaient encoder le temps de trajet entre Budapest et Opglabbeek dans leur tachygraphe et allaient adapter leur plan de transport en conséquence. Dans les jours qui ont suivi, la police de la route a pincé quelques contrevenants, dont les amendes ont été payées sur-le-champ par la société (source : Jan Bergrath – Eurotransport.de). Un mois plus tard, aucun chiffre ne vient montrer l’existence d’un ‘grand complot’ de la part de la société hongroise. waberers (1)

Waberer’s en bref Spécialité (hors Hongrie) : charge complète Personnel : 5200 personnes, dont 4400 chauffeurs Flotte : 3420 tracteurs (oct. 2015) Volumes Benelux : 475 chargements par semaine (2015) Taux de remplissage : 91 % (2015)

Waberer’s: 100 % charge complète Waberer’s: 100% volle vrachten  

lisez aussi

Événements à venir

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Alors inscrivez-vous dès maintenant!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo