Bilan de neuf mois de taxe kilométrique

Le forum organisé par Febiac en ouverture du salon Truck & Transport a permis à Viapass de dévoiler quelques chiffres  intéressants sur les neuf premiers mois de fonctionnement de la taxe kilométrique… et au monde du transport de rappeler ses réserves quant à l’efficacité du système. Johan Schoups (Viapass) a communiqué quelques chiffres qui montrent notamment que 57 % des kilomètres taxables sont dus à des véhicules immatriculés à l’étranger. Ce chiffre monte même au-delà de 70% le dimanche.  Le chiffre d’affaires total a été de 490 millions EUR, avec des recettes réparties vers la Flandre à 63%, vers la Wallonie à 35,5% et vers Bruxelles pour les 1,5% restants. Ces chiffres ne changent rien à la perception qu’ont les transporteurs de la taxe kilométrique. « Ce n’était rien d’autre qu’un nouvel impôt déguisé », a rappelé Lode Verkinderen pour TLV, avant de pointer en quoi la taxe kilométrique change la face du transport : « Déjà en 2016, on a constaté une explosion du transport par utilitaire léger, ce qui est contre-productif sur le plan des émissions de CO2 par tonne-kilomètre, et ce qui pose des questions sérieuses sur le plan de la sécurité routière. C’est aussi une nouvelle forme de concurrence pour les vrais transporteurs. »

lisez aussi

Événements à venir

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Alors inscrivez-vous dès maintenant!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo