Plaidoyer de l’ACEA pour des ensembles routiers de 32 mètres

L’association des constructeurs européens ACEA vient de publier une note en faveur du déploiement en Europe d’ensembles routiers de 32 mètres de long. Cette annonce survient à quelques jours des élections européennes et quelques semaines après la publication des objectifs de réduction des émissions de CO2 imposés aux constructeurs.

Selon l’ACEA, ces ensembles routiers longs ne devraient pouvoir circuler que sur une partie du réseau routier. L’association cite en exemple le système australien IAP, qui fait appel aux systèmes de transport intelligents pour s’assurer que les road trains ne sortent pas du réseau qui leur est autorisé.

Techniquement, les High Capacity Trucks à l’européenne se composeraient de deux semi-remorques standard, reliées par un dolly à deux essieux et accouplées à un tracteur à trois essieux, soit onze essieux au total. Trois de ces ensembles pourraient donc faire le travail de six camions et de quatre écocombis, ce qui se révélerait particulièrement intéressant dans le cas de marchandises limitées en volume. Dans ce cas, la consommation par mètre cube de marchandises au kilomètre serait réduite de 27 % par rapport à un ensemble classique et de 15 % par rapport à un écocombi, d’après une étude réalisée en Suède. De tels trains routiers ont déjà été testés en Espagne (avec des tracteurs 4×2 cependant) par la division logistique de l’usine Seat.

Dans sa note, l’ACEA insiste également sur le fait que ces trains routiers pourraient facilement être usilisés pour le pré- ou le post-acheminement d’une opération de transport intermodale. Histoire d’amadouer la communauté ferroviaire qui a l’habitude de s’opposer à toute mesure visant à augmenter la compétitivité du transport routier…

lisez aussi

Événements à venir

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Alors inscrivez-vous dès maintenant!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo