Hino développe un camion à hydrogène

Hino, la filiale du groupe Toyota qui produit des poids lourds au Japon, travaille sur un prototype de camion à hydrogène. Les piles à combustible proviennent de la nouvelle Toyota Mirai.

Que Hino travaille sur un camion à pile à combustible n’a rien d’étonnant : sa maison-mère Toyota est engagée depuis des années dans le développement de cette technologie pour les voitures particulières, la première Mirai datant déjà de 2014. La deuxième génération de la Toyota Mirai a été présentée l’an dernier au Salon de Tokyo, mais aucune information n’a encore filtré sur les progrès technologiques qui auraient permis d’en augmenter l’autonomie de 30 %. C’est pourtant un double pack de piles à combustible Toyota qui servira de générateur pour le moteur électrique qui équipe le Hino à hydrogène. Hino annonce pour ce véhicule une autonomie de 560 kilomètres. Il sera basé sur un châssis Profia en version 6×2, avec une MMA de 25 tonnes mais une charge utile inconnue.

On se rappelera également que Toyota est engagé dans un atre projet de recherche aux Etats-Unis, en collaboration avec Kenworth : deux prototypes roulent en service régulier dans les ports californiens de Long Beach et de Los Angeles, avec une autonomie de 320 kilomètres environ.

lisez aussi

Événements à venir

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Alors inscrivez-vous dès maintenant!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo