Un Scania R580 6×4 pour Toumatra

La société ardennaise Toumatra (Sourbrodt) vient d’acquérir un nouveau Scania R580 6×4 dédié au transport de grumes.  Implantée sur le toit de la Belgique, à Sourbrodt, la société Toumatra s’appuie sur deux activités : le transport de bois et le groupage en bâchées. Philippe Toussaint est à la tête de cette petite entreprise depuis 1988. « Le transport de grumes s’effectue entre les forêts ardennaises et les scieries ou les centres de transformation de la région, d’Allemagne et des Pays-Bas », explique-t-il. « C’est du long régional. Nos chauffeurs partent toute la semaine. Ils sont aussi amenés à se rendre sur les chantiers de découpe où les bois sont préparés suivant des longueurs et diamètres précis pour être livrés aux scieries. Quant au transport en savoyardes, nous le réalisons en sous-traitance pour Garsou-Angenot de Thimister. Nous transportons tout type de marchandises en groupage principalement entre la Belgique et la France. » 6  Scania sur 7 Six des sept tracteurs de Toumatra sont des Scania. Il y a quelques semaines, un nouveau tracteur 6×4 580 est venu remplacer un ancien Scania. « Chaque année depuis 2014, un nouveau Scania est venu en remplacer un ancien. Au départ, je les remplaçais tous les 7 ans. Puis, nous sommes passés à 6 ans et les deux derniers que j’ai revendus avaient 5 ans. Le renouvellement du dernier n’était d’ailleurs pas prévu mais ayant reçu une offre intéressante, j’ai accepté de m’en séparer. » Déçu par une autre marque, Philippe Toussaint a commencé à s’équiper en Scania en 1998 et fait confiance au garage Scantec de Kaiserbaracke (Amblève). « Ma flotte n’est pas suffisante pour amortir un garage et occuper un mécanicien à temps plein. a plupart des interventions de Scantec sont effectuées en quelques heures, ce qui nous permet de les placer sans problème dans notre planning. Si les véhicules doivent être immobilisés plus longtemps, le garage Scantec leur consacre le samedi, ce qui ne pénalise pas notre activité », estime Philippe Toussaint. Tous ses Scania sont sous contrat d’entretien et de réparation. « Au départ, je n’avais choisi au départ que le contrat d’entretien. Par la suite, afin de me permettre de mieux maîtriser mes coûts j’y ai ajouté le contrat de réparation. Cela me permet de connaître avec une précision maximum le prix de revient de chaque véhicule. »

lisez aussi

Événements à venir

Sorry, no posts matched your criteria.

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo