LINK2LOGISTICS Management 64 (décembre 2022)

Défis et interrogations

Cher lecteur,

2022 ne se termine pas comme nous le souhaitions. Après deux années Covid difficiles, cette année a été caractérisée par une grave crise énergétique, une hausse de l’inflation et une instabilité politique dues, entre autres, à la guerre en Ukraine. Quiconque tablait sur un mieux ne peut qu’être déçu.

Bien que le stress important causé par le marché énergétique soit un peu retombé, l’énergie reste particulièrement chère. Les entreprises de logistique qui ont investi dans des panneaux solaires ont donc bien fait. Les toits solaires sont désormais ‘incontournables’ pour les nouveaux projets, comme vous pouvez le lire par ailleurs. Mais l’infl ation et l’indexation des salaires entraînent aussi une sérieuse hausse des coûts dans le secteur. Des coûts qui pèsent plus lourdement en Belgique que dans nos pays voisins. Un sujet abordé dans notre ‘Pour/Contre’.

Les coûts de main-d’oeuvre et, plus encore, la pénurie de personnel continueront de stimuler les investissements dans l’automatisation et la robotisation. Mais ce mouvement ne décollera vraiment que si les donneurs d’ordres sont prêts à conclure des contrats à plus long terme, déclare Philip Salaerts (Distrilog) dans son interview.

Pour que l’infl ation baisse, l’économie doit ralentir. Une tâche délicate, car cela ne doit pas mener à une récession. Cet exercice d’équilibre est d’autant plus difficile que la confi ance des consommateurs s’érode. De nombreuses entreprises de vente au détail, qui ont constitué davantage de stocks au cours de l’année écoulée pour se protéger contre les chaînes d’approvisionnement défaillantes, s’arrachent aujourd’hui les cheveux. Si le consommateur n’ouvre pas son portefeuille, ces stocks resteront encore longtemps dans les entrepôts, qui sont déjà pleins. La rareté de l’entreposage va donc augmenter. Pas sûr que ce soit une bonne nouvelle pour les entreprises logistiques.

Nous achevons donc 2022 avec de nombreux défis et interrogations. A quoi ressemblera l’an prochain ? Personne ne peut le savoir. D’ailleurs, de nombreuses entreprises se montrent aujourd’hui hésitantes, malgré des chiffres plutôt bons cette année.

Prendre les bonnes décisions devient dès lors encore plus difficile. C’est pourquoi il est important d’être bien informé. Ce magazine peut déjà être une source d’inspiration.

Bonne lecture

Philippe Van Dooren
Rédacteur en chef

 

Publications récentes

TRANSPORT Management 118 (décembre 2022 – janvier 2023)

Qu’est-ce qui sera le plus précieux : les chauffeurs ou l’électricité ? En un an, la Journée du Routier a bien grandi ! La deuxième édition de cette journée dédiée aux chauffeurs routiers a mobilisé au moins cent entreprises de plus et cela s’est vu. Les chauffeurs ont certes risqué la crise de foie à […]

VAN Management 118 (décembre 2022 – janvier 2023)

L’heure du sur-mesure a sonné Le transport de marchandises dans notre pays prend de plus en plus d’ampleur, ce qui forcément, entraine une augmentation du nombre de camionnettes et de camions en circulation. Et ce n’est pas au goût de la ministre flamande  de la Mobilité et des Travaux publics. Lydia Peeters vient en effet […]

TRUCK & BUSINESS 283 (novembre 2022)

Deux poids, deux mesures Il faut saluer les efforts déployés par la ministre Petra De Sutter pour mettre de l’ordre dans le secteur de la livraison de colis en Belgique. Les dysfonctionnements (le mot est faible) mis à jour par les services d’inspection sont tels qu’une réaction s’imposait. Puisqu’il est impossible d’imposer un pourcentage minimum […]

Événements à venir

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo