TRUCK & BUSINESS 275 (décembre 2020)


Fail fast !

Echouez vite ! C’est le conseil que je donnais en conclusion du débat sur l’innovation dans le transport que nous avons diffusé en ouverture de la Virtual TRANSPORTMEDIA Xperience le 1er décembre dernier. Un événement placé tout entier, comme ce numéro de Truck & Business, sous le signe de l’innovation. Et c’est vrai qu’avec le recul, le transport routier en manque, d’innovations. Qu’est-ce qui a vraiment révolutionné le secteur depuis que l’on sait communiquer à distance avec les chauffeurs ? Pas grand-chose…

Mais les choses vont changer, et elles doivent changer vite. Parce que les recettes actuelles ne suffisent plus à atteindre les objectifs de demain, à commencer par la décarbonation du secteur. Demain, avec le recul, on se rappellera peut-être que ce fichu virus a aussi permis d’accélérer les changements. Comme il nous a obligés, nous les journalistes, à revoir notre manière de travailler et même d’organiser des événements.

Errare humanum est sed perseverare diabolicum. (Sénèque)

Innover, c’est avant tout un état d’esprit. C’est comme le premier pas : si vous ne vous mettez pas en déséquilibre en avançant la première jambe, vous n’aurez pas besoin de récupérer ce déséquilibre en avançant la deuxième et ainsi de suite. On me rétorquera que l’image est facile, et que pour innover il faut aussi des moyens, que les moyens manquent quand les marges sont faibles… et c’est souvent exact. A quelques exceptions près, les innovations naissent dans les entreprises mieux structurées et plus largement bénéficiaires. Ou alors est-ce l’inverse ? Ces entreprises gagnent-elles mieux leur vie parce qu’elles innovent davantage ?

Innover, c’est aussi accepter l’idée de l’échec. Errare humanum est (l’erreur est humaine), disait Sénèque, mais il poursuivait avec ‘sed perseverare diabolicum’ (mais il est diabolique de persévérer dans l’erreur). Là aussi, c’est plus facile à dire qu’à faire dans un secteur où la direction a très souvent la tête dans le guidon, surtout en 2020. Trouver un peu de ‘temps de cerveau disponible’ pour mettre le doigt sur le domaine où vous pourrez innover et ainsi vous démarquer de la concurrence, voilà tout ce que je vous souhaite pour 2021 !

Claude Yvens,
Rédacteur en Chef.

 


Transport & Logistics Awards 2021

Portez-vous candidat !

Rendez-vous le 18 mars !


 

Publications récentes

LOGISTICS IN BELGIUM (juin 2022)

Logistics in Belgium, anno 2022 Qui sera le prochain hotspot ? 2021 aura encore été une année marquée par des confinements, mais la deuxième partie de l’année aura surtout été marquée par plusieurs facteurs macro-économiques qui ont poussé de nombreuses entreprises à augmenter leurs stocks, voire à pratiquer le stockage spéculatif. La demande en (nouveaux) espaces […]

LINK2LOGISTICS Management 62 (juin 2022)

Du ‘just-in-time’ au ‘just-in-case’ Jusqu’il y a quelques années, la logistique était dominée par la globalisation de l’industrie et des échanges commerciaux et, parallèlement, la volonté de réduire au maximum les stocks. En conséquence, les supply chains se sont allongées et les approvisionnements en’ just-in-time’ se sont généralisés. Ces deux tendances ont été renforcées par […]

TRUCK & BUSINESS 280 (mars-avril 2022)

A mains nues contre un bazooka Plusieurs jours avant le déclenchement de l’abjecte invasion russe en Ukraine (in tempore non suspecto donc), j’utilisais l’expression ‘sortir le bazooka’ pour qualifier le plan de soutien français au déploiement de camions électriques. J’étais bien loin de me douter que l’expression prendrait un tour bien plus littéral du côté […]

Événements à venir

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo