La pénurie de chauffeurs explose en Europe de l’est

L’IRU a réalisé une nouvelle étude sur la pénurie de chauffeurs routiers en Europe. Les chiffres qui en ressortent sont particulièrement alarmants pour l’Europe de l’est.

Selon cette étude, la pénurie globale de chauffeurs passera de 23% en 2019 à 36% en 2020. Des chiffres qui sont même plus impressionnants encore si l’on s’intéresse aux deux pays d’Europe Centrale qui ont été analysés : en Pologne, la pénurie passera de 22% à 37 % et en Roumanie, elle passera de…50% à 62% cette année. Ce chiffre s’explique notamment par l’émigration massive que connaît le pays (3,4 millions d’habitants en moins en dix ans). Constantin Isac, le président de la fédération roumaine des transporteurs UNTRR, en appelle notamment à l’abaissement de 21 à 18 ans de l’âge minimum requis pour conduire un poids lourd, mais aussi à l’importation légalisée de main d’oeuvre non européenne.

Pour le reste, l’IRU profite de cette étude pour rappeler que la pénurie de chauffeurs reste une priorité absolue, une pénurie que l’association internationale propose de combattre en augmentant la proportion de femmes chauffeurs, en abaissant et en harmonisant l’âge minimum et en améliorant les conditions de travail des chauffeurs. Sur ce plan, deux types d’actions sont proposés : améliorer l’accueil des chauffeurs sur les sites de chargement (une charte en ce sens pourrait être mise sur pied en collaboration avec la fédération des chargeurs European Shippers’ Council) et la multiplication de parkings sécurisés et confortables.

lisez aussi

Événements à venir

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Alors inscrivez-vous dès maintenant!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo