La réforme de la directive Eurovignette reportée de trois mois

Le Conseil européen n’a pas réussi hier à figer une position commune pour faire avancer la réforme de la directive Eurovignette. Il faudra donc attendre septembre au plus tôt pour que les chefs de gouvernement de l’Union Européenne se prononcent sur les propositions qui pourraient autoriser les états à revoir leurs péages et autres taxes kilométriques et à les moduler en fonction des émissions de CO2 des poids lourds.

Dans l’état actuel des choses, un état européen ne peut pas intégrer les émissions de CO2 dans le calcul d’une redevance imposée aux poids lourds. En juin 2017, la Commission a proposé de modifier la directive en ce sens, et le Parlement a marqué son accord sur ce principe en 2018, rappelle Transport & Environment, qui regrette que les chefs de gouvernement retardent encore une mesure indispensable pour réduire l’impact environnemental du transport routier et pour encourager constructeurs et transporteurs à développer ou à adopter des technologies plus propres.

lisez aussi

Événements à venir

Vous ne recevez pas encore notre newsletter hebdomadaire ? Alors inscrivez-vous dès maintenant!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo