Scania objective l’impact environnemental de ses camions électriques

Scania a mesuré l’impact environnemental de ses camions électriques selon la méthodologie LCA (Life Cycle Assessment), qui répond à la norme ISO 14040/44. Il en ressort que le camion électrique commence déjà à surpasser son équivalent thermique après un ou deux ans de fonctionnement.

La méthode LCA est un peu à l’environnement ce que le TCO  (Total Cost of Ownership)  est au budget d’une entreprise. Elle tient compte de tous les facteurs entre la création des matières premières et le recyclage en fin de vie.

En ce qui concerne le camion électrique, la production a un impact CO2 défavorable, en particulier à cause de l’énergie et des matérieux nécessaires pour fabriquer les batteries. Les batteries prennent à leur compte environ 40 % du ‘coût’ environnemental de la production du véhicule, même s’il sera possible de réduire cet impact à l’avenir. Au bmoment de prendrz la route pour la première fois, la camion électrique a donc ‘coûté’ davantage à l’environnement que son équivalent thermique. C’est donc à l’usage qu’il reprend l’avantage.

Dans ses calculs LCA, Scania est parti d’un cas de figure où un porteur parcourt 500.000 kilomètres avec une charge utile moyenne de 6,1 tonnes. Dans ce cas, le constructeur annonce que le camion électrique prend l’avantage sur le camion diesel après un an ou deux. A la fin de son cycle de vie, le gain en CO2 est de 36 % (si l’on prend un compte le mix énergétique de 2016 pour fabriquer l’électricité), mais il peut grimper à 86 % si l’on passe un jour à 100 % d’électricité verte.

Tout savoir sur Scania Belgium SA

Scania Belgium SA

video

lisez aussi

Événements à venir

Sorry, no posts matched your criteria.

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo