Les ports d’Anvers et de Zeebrugge reviennent à leur niveau records de 2019

Les ports d’Anvers et de Zeebrugge ont présenté leurs derniers chiffres annuels en tant que ports séparés. Ils ont à nouveau égalé le niveau de l’année pre-Covid 2019. L’importance croissante du trafic de conteneurs à Zeebrugge est particulièrement frappante.

Dans la perspective de la ratification finale de la fusion entre les deux organisations, les ports d’Anvers et de Zeebrugge ont présenté pour la première fois leurs chiffres annuels ensemble. Deuxième année consécutive marqué par le coronavirus, 2021 a été une période difficile pour les deux ports, mais les chiffres montrent néanmoins une forte reprise par rapport à 2020. Les niveaux de 2019 sont à nouveau atteints, voir même dépassés.

Jacques Vandermeiren, CEO de l’Autorité Portuaire Communale d’Anvers, est fier de voir les derniers chiffres « standalone » du port d’Anvers s’inscrire à un niveau record : le débit total de fret en 2021 était de 240 millions de tonnes de marchandises, soit une croissance de 3,8% par rapport à 2020 et une légère augmentation par rapport à 2019, annéée record absolue. Le trafic de conteneurs, malgré les conditions difficiles, s’est maintenu en 2021 avec un statu quo de 12,02 millions d’EVP (-0,1%). Les marchandises générales conventionnelles ont augmenté de 73,6 %. En 2021, ce segment a connu le débit le plus élevé de ces 10 dernières années, atteignant plus d’un million de tonnes en 7 mois, principalement grâce au transbordement d’aciers (+81%). Par rapport à 2020, le ro-ro a augmenté de 13,9% en termes de tonnage. Le nombre de véhicules, neufs et d’occasion, a également enregistré une croissance par rapport à 2020 (+8%), mais reste inférieur de 15% au niveau de 2019. Là aussi, les pénuries de semi-conducteurs dans l’industrie automobile jouent des tours à la reprise. Le vrac sec a connu une croissance de 15,1% grâce aux engrais. Le vrac liquide est resté, avec 3,1%, dans la lignée des années précédentes. La forte augmentation des transbordements d’essence a compensé la forte diminution des transbordements de diesel et de fuel. Le transbordement de produits chimiques a connu la meilleure année de son histoire et a terminé à +12,9%. Malgré les défis du Brexit, le trafic entre Anvers et le Royaume-Uni a augmenté : +6,0 % avec le Royaume-Uni et +14,6 % avec l’Irlande par rapport à 2020.

Les chiffres pour Zeebrugge montrent également une forte reprise : en 2021, le port de Zeebrugge a enregistré une croissance de 4,6 % et le tonnage total traité a frôlé la barre des 50 millions de tonnes (49 169 915 tonnes au total). Seule l’année 2010, avec 49,6 millions de tonnes, avait fait mieux.

Le rôle que joue le secteur des conteneurs dans le chiffre annuel de Zeebrugge est remarquable. ce sont ces trafics qui ont progressé le plus (+15,1%) alors que le vrac liquide est le seul secteur à reculer (-10,9% à 11 239 593 tonnes) avec une baisse encore plus marquée du LNG (-16,7%). Cette baisse est cependant pas une surprise au vu du chiffre exceptionnellement élevé enregistré en 2020.  Les autres secteurs sont en hausse le ro-ro enregistre +5,1%, les marchandises diverses +6,7% (plus de papier, de carton, de légumes et de fruits frais) et les vracs solides +2% (principalement en raison d’une augmentation de la manutention d’aliments pour animaux). Les conteneurs représentent désormais 40 % du trafic total dans ce qui était autrefois connu comme un port roulier. Les « mouvements d’évitement » de certains grands acteurs en raison de la congestion à Anvers auront joué un rôle à cet égard. Le nombre de voitures neuves traitées à Zeebrugge a également augmenté de 3,2% pour atteindre un total de 2.261.096 unités.

Les principaux défis pour les deux ports sont la pandémie actuelle de Covid. Le directeur général du port d’Anvers, Jacques Vandermeiren, lance un appel pressant pour savoir si les employés du port infectés par le Covid, qui ne se sentent pas malades, ne peuvent quand même pas aller travailler, par exemple quand il stravaillent seuls dans la cabine d’un straddle carrier. L’année 2022 sera aussi marquée par la ratification officielle de la fusion entre les deux ports. À cette fin, les deux autorités portuaires avancent la date du 22 avril, le lancement officiel du « Port d’Anvers-Bruges » ayant lieu le 28 avril 2022. Elle sera suivie, le 5 mai, de la première réunion conjointe du conseil de surveillance.

 

lisez aussi

Événements à venir

Sorry, no posts matched your criteria.

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo