Olivier Stankiewicz, Cargolifting : « Et si on parlait de notre empreinte écologique ? » [Advertorial]

La COP 26 vient de se terminer, soulignant s’il le fallait encore l’urgence de décarboner l’activité économique. Chez le carrossier Cargo Lifting, cette question est prise très au sérieux depuis plus de… 20 ans !

« Dès la création de Cargo Lifting, j’étais convaincu que, pour réussir, il fallait miser sur l’avenir et pas nécessairement copier ce que les autres faisaient depuis des décennies, explique Olivier Stankiewicz, administrateur délégué de l’entreprise. Nous avons toujours osé prendre des risques en investissant dans ce qui se fait de mieux, que ce soit au niveau des outils, de l’environnement de travail ou du personnel que nous voulons systématiquement compétent, motivé, dynamique et conforme à notre vision. »

Une vision axée sur le long terme qui a gagné de l’ampleur lorsque l’entreprise a pris ses quartiers dans le zoning de Villers-le-Bouillet, les énergies renouvelables étant l’une des préoccupations majeures lors de la construction de son bâtiment.

« Grâce à des panneaux solaires posés sur les toits, nous produisons plus d’électricité que nous n’en consommons. Pourtant, l’électricité est notre principale source d’énergie. Nous participons ainsi à la production d’électricité verte en Wallonie. Au niveau de l’eau, nous sommes également indépendants, hors consommation d’eau potable bien sûr. Dans notre nouveau hall construit cette année, nous avons aussi prévu des bornes de recharge et sommes donc prêts pour le passage aux véhicules électriques ou hybrides. »

Achats groupés, circuit court…

Au-delà du volet énergétique, l’ensemble de l’activité de production en « semi-série » de Cargo Lifting est pensé dans l’optique de réduction de son empreinte écologique. A commencer par l’usage des matériaux. Le bois est acheté au plus proche des dimensions nécessaires ainsi que tous les panneaux et profilés aluminium et acier. La production de déchets est réduite au strict minimum.

« Pour limiter notre impact carbone dans le cadre des transports, nous travaillons aussi sur plusieurs autres axes, ajoute Olivier Stankiewicz. Nous privilégions les achats groupés chez nos fournisseurs pour limiter le nombre de livraisons. Ainsi, plus de 90% des camions qui viennent chez nous sont entièrement remplis. Ces fournisseurs sont généralement belges, voire locaux lorsque c’est possible. A qualité égale, nous optons toujours pour le circuit court. Enfin, pour la livraison des utilitaires carrossés par nos soins, nous travaillons autant que possible avec un partenaire qui charge plusieurs véhicule en une fois et regroupe les destinations. Ici aussi, pour limiter la consommation de carburant. »

Une approche saine et responsable d’un entrepreneur largement convaincu qu’investir de façon durable est profitable. Non seulement pour la rentabilité à long terme de sa société mais aussi pour répondre aux défis auxquels notre planète nous confronte.

Tout savoir sur Cargo Lifting SA

Cargo Lifting SA

video

lisez aussi

Événements à venir

Sorry, no posts matched your criteria.

VOUS NE RECEVEZ PAS ENCORE NOTRE NEWSLETTER HEBDOMADAIRE? ALORS INSCRIVEZ-VOUS DÉS MAINTENANT!

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
transport media logo